Coup de coeur lecture

J’ai adoré ce roman sensible, plein d’humanité.

Emilie de Turckheim nous fait le récit, à la manière d’un journal intime, de l’accueil d’un réfugié afghan qu’elle a fait avec sa famille. Les mots sont tendres et poétiques.

J’ai adoré le sourire rézien, le bout de concombre 🥒 sur le front, la bibliothèque-penderie, hop, le plant de 🍅 , l’huile de tournesol 🌻, le poisson 🐠 Paris-Barracuda-Jacob.

Appréciation :▪️▪️▪️▪️▪️

Un jour, j’ai dit : « Ils sont des milliers  à dormir dehors. Quelqu’un pourrait  habiter chez nous, peut-être ? »  Et Fabrice a dit : « Oui, il faudra  juste acheter un lit. »  Et notre fils Marius a dit : « Faudra  apprendre sa langue avant qu’il arrive. »  Et son petit frère Noé a ajouté :  « Faudra surtout lui apprendre à joueraux cartes, parce qu’on adore  jouer aux cartes, nous ! »

Pendant neuf mois, Émilie, Fabrice et leurs deux  enfants ont accueilli dans leur appartement parisien  Reza, un jeune Afghan qui a fui son pays en guerre  à l’âge de douze ans. Ce journal lumineux retrace  la formidable aventure de ces mois  passés  à se découvrir et à retrouver ce qu’on avait égaré  en chemin : l’espoir et la fraternité.

15. septembre 2018 par Sakartonn
Catégories: Lecture | Tags: , , , , , , | 1 commentaire

Un commentaire

  1. Je l’ai acheté hier

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.