Exposition Vilhelm Hammershøi

Le grand maître de la peinture danoise, Vilhelm Hammershøi (1864-1916) est à l’honneur au Musée Jacquemart-André. Pour la première fois depuis 20 ans, les oeuvres mystérieuses et poétiques du peintre sont réunies à Paris.

Découvert à Paris au Petit Palais en 1987 puis à Orsay en 1997, Hammershøi fascine par ses peintures représentant des intérieurs vides et subtils où figure parfois la silhouette d’une femme de dos, dans des gammes de gris et de blanc.

Les tableaux exposés évoquent l’ensemble de l’oeuvre d’Hammershøi et son atmosphère profonde et mystérieuse. Peu sociable et taciturne, Hammershøi a passé sa vie entière dans un cercle restreint qu’il n’a eu de cesse de représenter : ses modèles sont sa mère, sa soeur, son frère, son beaufrère et quelques amis proches. Ses oeuvres représentent également Ida, son épouse, que l’on retrouve souvent de dos, dans nombre des intérieurs qui l’ont rendu célèbre.

source

30. mars 2019 par Sakartonn
2 commentaires

(2) commentaires

  1. Ne nous en avais-tu pas déjà parlé ? C’est la présentation des personnages de dos et l’ambiance assez tristounette qui me rappellent quelque chose. On nous a parlé de cette exposition hier dans l’émission du matin sur France 2 (présentée par Laurent Bignolas) et je connaissais déjà le travail de ce peintre. Je ne déteste pas, d’ailleurs. Au contraire…. C’est très personnel et cela nous plonge dans l’atmosphère un peu froide et austère des Protestants du 18 et 19ème siècles.

    • Oui, deux fois. Cette fois-ci, j’y suis allée. Le travail sur la lumière, les rayons du soleil. J’aime cette simplicité. C’est un peintre vraiment à part. J’aime beaucoup et je ne suis pas la seule. Il y avait un monde fou.

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.