La tresse et le don de cheveux

Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté.
 
Inde. Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école.
 
Sicile. Giulia travaille dans l’atelier de son père. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée.
 
Canada. Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu’elle est gravement malade.
 
Liées sans le savoir par ce qu’elles ont de plus intime et de plus singulier, Smita, Giulia et Sarah refusent le sort qui leur est destiné et décident de se battre. Vibrantes d’humanité, leurs histoires tissent une tresse d’espoir et de solidarité.
 

« Smita s’éveille avec un sentiment étrange, une urgence douce, un papillon inédit dans le ventre. Aujourd’hui est une journée dont elle se souviendra toute sa vie. Aujourd’hui, sa fille va entrer à l’école. »

« Lorsqu’on nage parmi les requins, mieux vaut ne pas saigner.  »

« À la clameur des discothèques, Giulia préfère le silence feutré de la biblioteca comunale. Elle s’y rend chaque jour à l’heure du déjeuner. Insatiable lectrice, elle aime l’ambiance des grandes salles tapissées de livres, que seul le bruissement des pages vient troubler. Il lui semble qu’il y a là quelque chose de religieux, un recueillement quasi mystique qui lui plait. Lorsqu’elle lit, Giulia ne voit pas le temps passer. »

« Sarah le sait maintenant : elle est stigmatisée. Dans cette société qui prône la jeunesse et la vitalité, elle comprend que les malades et les faibles n’ont pas leur place. Elle qui appartenait au monde des puissants est en train de basculer, de changer de camp. « 

Epilogue
Mon ouvrage est terminé.
La perruque est là, devant moi.
Le sentiment qui m’envahit est unique.
Nul n’en est le témoin.
C’est une joie qui m’appartient,
le plaisir de la tâche accomplie,
la fierté du travail bien fait.
Tel un enfant devant son dessin, je souris. (…)

Je dédie mon travail à ces femmes,
Liées par leurs cheveux,
Comme un grand filet d’âmes.
A celles qui aiment, enfantent, espèrent,
Tombent et se relèvent, mille fois,
Qui ploient mais ne succombent pas.
Je connais leurs combats,
Je partage leurs larmes et leurs joies.
Chacune d’elles est un peu moi. (…)

 

Trois continents, trois femmes qui ne se croiseront jamais mais qui ont en commun de reprendre en main leur destin. Appréciation : ♥♥♥♥

J’en profite pour vous présenter une action solidaire : le don de cheveux, découverte grâce à ma fille.

Comment faire un don de cheveux ?

C’est simple! Notre association SOLIDHAIR a pour but de collecter des mèches de cheveux naturels exclusivement, de minimum 25 centimètres depuis le 1er août 2016, auprès de professionnels de la coiffure ou particuliers, afin de les revendre.

Ainsi, avec l’argent de cette vente, nous subventionnons les prothèses capillaires de personnes atteintes d’un cancer et en difficulté financière.

Pour le don de cheveu, il est important de mettre un élastique avant de couper votre mèche de cheveux, vous pouvez aussi la tresser afin d’avoir des cheveux non emmêlés et surtout aucun gâchis lors de la vente auprès de perruquiers. Ces mèches sont vendues au kilo à des professionnels (perruquiers et autres). Les mèches les plus longues seront, elles vendues à l’unité au poids.

le site

08. juillet 2017 par Sakartonn
Catégories: Lecture | Tags: , , , , , , , , | 8 commentaires

(8) commentaires

  1. Ma fille a fait ce don de cheveux l’année derniere …
    Elle avait de longs cheveux blonds tres beaux , plus dorés au bout , couleur du debut de son adolescence puisqu’avec l’age , le blond de ses cheveux est devenu plus mat et plus foncé…il lui avait fallu plusieurs années pour obtenir une belle longueur …il y avait des personnes qui pensaient qu’elle se faisait teindre les cheveux puisqu’elle avait cette couleur de cheveux patinée à la mode réalisée chez les coiffeurs ..
    La coiffeuse à domicile était folle …elle n’avait jamais entendu parler de cette histoire de don …
    Et j’ai bien vu qu’elle avait l’impression de commettre une chose épouvantable …( moi aussi d’ailleurs )
    mais Victoria , du haut de ses 16 ans était bien déterminée…
    Alors , la mort dans l’âme , la coiffeuse a attachée la jolie crinière avec un élastique , et avec un dernier : tu es bien sûre hein ??
    elle a commencé à couper ..on a tous entendu le bruit des ciseaux qui peinaient dans l’épaisseur , elle a du s’y prendre à plusieurs fois , je pense qu’un sécateur grandes lames aurait mieux convenu ..
    Le scalp est tombé par terre …et Victoria est sortie souriante de l’enfance insouciante à l’age des responsabilités , avec une visage de jolie jeune fille , coiffée à la Jeanne d ‘arc …
    Les jours suivants , elle a préparé soigneusement son envoi et mon mari est passé à la poste …
    J’ai toujours eu un petit doute sur la finalisation de tout ceci …j’avais peur d’un trafic de tunes un peu chelou …ma meilleure amie Camerounaise achetait chez le chinois du coin , des mèches de cheveux pour les tresser avec les siens …les vrais cheveux coûtaient très cher , surtout les blonds ..certains sont utilisés pour fabriquer des perruques pour poupées anciennes fabriqués en Chine …
    C dommage que avec ces dons de cheveux , on ne fasse pas directement les plus belles des perruques pour les femmes atteintes de cancer …

  2. Bien sur Sakartoon , je sais bien …
    C juste qu’il est arrivé bien souvent que les dons effectués de tout notre coeur ont été utilisés par des gens peu scrupuleux …
    Je n’étais pas riche et contribuais à la recherche contre le cancer , comme j’étais triste , vraiment lors du scandale des détournements de fonds …
    Bien sur que c’est un beau geste , je ne suis d’ailleurs pas du tout intervenue ds le choix de mon enfant , de façon négative..
    C juste que c aussi ma seule fille sur 4 garçons peut-être…
    D’ailleurs elle a gardé cette coupe au carré qui lui va très bien …

  3. Elle avait fait coupé ses ch’veux ,
    Parce que c’est la modeuuu
    Commooooodeuuuu ,

    Chanson de mari chéri , ( souvenir de son grand-père ) oubli du reste des paroles , dommage…

  4. Quand ma fille a voulu faire couper ses longs cheveux, elle avait 7 ans seulement. J’ai pris un rendez-vous chez le photographe et nous avons fait faire un portrait studio avec cheveux longs. Puis ma fille est arrivée avec une jolie coupe au carré qu’elle a laissé repousser jusqu’à il y a peu. Ses cheveux, régulièrement épointés, ont poussé jusqu’à ses seize ans, puis un peu raccourcis, pour enfin, vingt ans plus tard, être nettement raccourcis sur l’épaule. Mais, hélas, le « don du cheveu » n’existait pas encore (ou bien on n’en avait encore jamais entendu parler) et la coiffeuse a certainement jeté ce qu’elle a coupé. On aurait pu les récupérer, les conserver et les offrir aujourd’hui mais couper ses cheveux c’est aussi vouloir tourner une page. Alors conserver la natte des années durant….

  5. Ouark …c’est sur …
    Victoria ne l’a pas fait pour tourner la page d’ailleurs…
    Je vois parfois en chinant de ces broches faites de plusieurs couleurs de cheveux des êtres chers aux femmes qui les portaient , comme Mme March la bonne maman des quatres filles dt le papa est parti soigner les soldats nordistes …( je l’ai placé à côté de Scarlett , ça equilibre les choses :-)…
    Ça me fout le cafard ces broches ….mais j’ai eu une amie vietnamienne qui était très choquée que l’on garde les dents de lait des enfants en France….ma foi ….les us et coutumes …

    • J’avais un bracelet en or qui contenait les cheveux tressés d’une ancêtre, j’y tenais beaucoup. Il m’a été volé comme tous mes autres bijoux…. Je comprends que certaines personnes aient des réticences sur ce genre de bijoux.

  6. Je pense que c’est différent qd il s’agit d’un bijoux de famille , c’est très personnel…votre voleur mériterait qu’on les lui arrache un à un ses tifs …
    Mes 4 ou 5 bijoux n’ont pas grande valeur mais une histoire très importante pour moi …
    Mais je n’aurais pas pu porter un bijoux confectionné avec les cheveux de ma Oma , ma grand-mère Allemande chérie, ou alors j’en aurais pleuré tous les jours …une ancêtre peut-être…je ne sais pas …
    Les dents de lait de mes 5 enfants ont fait mêli-mêlé dans mes quelques bijoux , j’ai un jour tout jeté …il m’en reste quelques une…de je ne sais lesquel( le )…:-)

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *