Estampes japonaises à la Fondation Custodia

Vagues de renouveau. Estampes japonaises modernes 1900-1960 est une occasion exceptionnelle de découvrir, pour l’une des toutes premières fois en France, les créations des artistes témoins de la modernisation du Japon du XXe siècle. Elle explorera l’intérêt des courants artistiques shin hanga et sōsaku hanga à travers plus de 200 œuvres d’une cinquantaine d’artistes.

Les estampes exposées proviennent du musée Nihon no hanga à Amsterdam qui regroupe la collection qu’Elise Wessels (esthéticienne de formation) a constituée au cours des 25 dernières années. Les estampes qui y sont conservées offrent un aperçu exhaustif de la création artistique japonaise au XXe siècle. L’intégralité de cette collection est une donation promise au Rijksmuseum d’Amsterdam dans quelques années.


Travail dans les champs

Lire en parallèle ce magnifique roman de Didier Decoin
Empire du Japon, époque Heian, XIIe siècle. Miyuki prend la suite de son mari, excellent pêcheur de carpes et fournisseur des étangs sacrés de la cité impériale, mort noyé dans la rivière Kusagawa. Elle entreprend un périple de plusieurs centaines de kilomètres à travers forêts et montagnes pour porter jusqu’à la capitale les précieux poissons. La mémoire des heures éblouissantes vécues avec l’homme qu’elle a tant aimé – et certaine qu’il chemine à ses côtés – donne à Miyuki le pouvoir de surmonter les tribulations les plus insolites, et de rendre tout son prestige au vieux maître du Bureau des Jardins et des Étangs.
Appréciation *****

le site

08. décembre 2018 par Sakartonn
Catégories: Expositions-Salons | Tags: , , , , , , , , | 1 commentaire

Un commentaire

  1. J’aime beaucoup les estampes. Le travail de toilette en particulier ou encore celle de la chevelure avec cette dernière épingle à planter dans le chignon….

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.