Jean-Michel Othoniel

A l’invitation du Petit Palais, Jean-Michel Othoniel investit la totalité du musée et son jardin.

Pour l’occasion, en plus de 70 œuvres nouvelles, Othoniel invente Le Théorème de Narcisse : un homme-fleur, qui en se reflétant lui-même, reflète le monde autour de lui.

L’artiste tisse une toile d’irréalité, d’enchantement, d’illusion, de libération de l’imagination. Rivières de briques bleues, Lotus et Colliers d’orCouronne de la NuitNœuds Sauvages et Precious Stonewall miroitants, ces œuvres sont enchâssées dans le bâtiment, suspendues aux arbres ou posées sur l’eau ; elles dialoguent avec l’architecture du Petit Palais et les ors de son jardin.

source

L’exposition temporaire est gratuite et sans réservation.

Le Kiosque des noctambules installé en 2000 sur la place Colette, il s’agit d’une bouche de métro de la station Palais Royal – Musée du Louvre, formée d’un ensemble de sphères d’aluminium et de verre de Murano
Please follow and like us:

1 réponse

  1. Mimiblue dit :

    J’aime définitivement ce que fait cet artiste et sa démarche. Merci de nous permettre de suivre sa production et ses événements….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.