La Bourse de Commerce Pinault collection

Avant de venir à la Bourse de Commerce Pinault collection, j’ai visionné un reportage passionnant sur Arte «  le musée et le milliardaire anticonformiste » ainsi que celui-ci “L’Osaka minimaliste de l’architecte Tadao Ando” et j’ai surtout suivi une conférence sur ce lieu.

Dans la vaste place intérieure de la Bourse de commerce, sous sa grande verrière, se dresse désormais un anneau de béton de 30 m de diamètre et 9 m de hauteur. Ce cylindre quasi brut, dont la multitude régulière des trous de banche forme l’habituelle signature de Tadao Ando, sera un réceptacle pour les accrochages. Pour l’exposition «Ouverture» y sont ainsi disposées de grandes œuvres en cire… qui sont autant de bougies géantes qui, allumées à partir du 22 mai, sont appelées à disparaître petit à petit.

Escalier à double révolution, comme à Chambord – Ronan et Erwan Bouroullec, luminaire
Les pigeons de Maurizio Cattelan perchés sur les balcons de la rotonde 

Dans le Passage, qui entoure la Rotonde, Bertrand Lavier a été invité à investir les vingt-quatre vitrines datant de l’Exposition universelle de Paris de 1889, proposant ainsi une déambulation entre les XIXe et XXIe siècles.

Silence
Nous sommes accueillis par cette œuvre monumentale de Martin Raysse, artiste dont des œuvres sont exposées au centre Pompidou et au musée des Beaux Arts de Nantes.
L’artiste américaine Louise Lawler réalise une installation photographique minimale : une multitude de photos de gobelets blancs. Elle dresse un portrait du Sénat américain qui vient de voter – à seulement six exceptions près ! – en faveur de l’amendement du sénateur républicain Jesse Helms refusant d’allouer des fonds pour la prévention du sida sous prétexte de ne pas encourager la toxicomanie et l’homosexualité. Chaque sénateur est symbolisé par le gobelet blanc dans lequel il boit. Ces gobelets blancs rappellent tout autant le gobelet d’hôpital où se meurent les victimes du sida. L’artiste décide de nommer chacun des sénateurs en indiquant, sous les photos, leur nom et leur État d’origine.

Mon artiste coup de cœur, que je connaissais déjà et dont j’ai eu le plaisir de voir quelques unes de ses œuvres en vrai  Claire Tabouret.


Luc Tuymans – Peu colorées, les peintures figuratives de l’artiste sont traitées à coups de pinceau rapides de peinture mouillée. Tuymans peint à partir d’images photographiques ou cinématographiques tirées des médias ou de la sphère publique, ainsi que de ses propres photographies et dessins. Ses peintures sont souvent intentionnellement floues. L’effet de flou est le résultat de coups de pinceau délibérés, non pas d’une technique « d’essuyage ». Wikipedia

“Jane”, 2019, Xinyi Cheng – un beau clair-obscur

Salle consacrée à David Hammons

salle des machines initialement dédiée au refroidissement du bâtiment
 souris mécanique de l’artiste anglais Ryan Gander
Ciel ma tête !!!! – Les poupées de cire d’Urs Fisher
La vue de la Bourse de Commerce Pinault collection
Je me suis amusée avec la verrière

28. juin 2021 par Sakartonn
Catégories: Artistes, Expositions, Musées, Musées parisiens | 2 commentaires

(2) commentaires

    Laisser un commentaire

    Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.