Le Pojagi : l’art coréen du textile

Le Pojagi est un art traditionnel textile coréen et une pièce de tissu servant à emballer des objets. Aujourd’hui, il a naturellement perdu cet usage, mais il fait partie du patrimoine culturel et artistique de la Corée, dans lequel il tient un grand rôle. 

Ses coutures qui sont invisibles (parce que rabattues), ce qui le rend réversible, à l’image du boutis. Un bon Pojagi doit toujours filtrer délicatement la lumière, il est en soie, chanvre ou ramie coréen.


Vous pouvez consulter le livre ici.

21. mai 2019 par Sakartonn
Catégories: Couture, DIY | Tags: , , , , , , , , , , , , , , | 3 commentaires

(3) commentaires

  1. C’est un tres fin patchwork dont la matiere laisse passer la lumiere si j’ai bien compris la technique et il n’est realisable que avec une machine pour etre vu recto verso ce qui fait la grande difference avec Le patchwork

  2. Les Coréennes n’avaient sans doute pas de machines à coudre si l’on remonte aux origines du Pojagi. Je n’étais, jusqu’ici, pas très sensible à ce travail mais l’idée d’en faire un rideau pour une porte-fenêtre a fait surface il y a peu et il faudra que je me penche sur la technique pour envisager m’en faire un. C’est une moyen de créer une sorte de vitrail qui peut vraiment décorer agréablement une fenêtre. Reste à imaginer le tissu : ramie et lin ne m’inspirent pas beaucoup (pour l’instant) et l’organza risque d’être difficile à travailler. L’idée fera son chemin….

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook
Facebook
Pinterest
Pinterest