Les arbres sculptés d’Anne-André Carron

Le sujet d’Anne-Andrée c’est l’arbre. Le tronc en est robuste et fort, profondément marqué mais solide. La voûte de son feuillage est large et dense. Une forte énergie s’en dégage, c’est un arbre qui peut braver toutes les tempêtes… »
Anne-Andrée Carron, sculpteur née au Havre en 1959 et habitant Paris, a étudié à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris (à l’atelier Georges Jeanclos) et à l’atelier expérimental de recherche contemporaine de la Manufacture de Sèvres.

On a pu apprécier ses oeuvres dans de nombreux lieux, entre autres lors d’expositions au Musée d’Art Moderne à Paris (1982), au Centre Georges Pompidou (1983) au Musée Picasso de Vallauris (1992), aux Greniers de César à Amboise (1996), au Château de la Roche-Guyon (1996), au Musée Ingres de Montauban (2001) ou dans des galeries parisiennes (Galerie des Beaux-Arts, epoque(s),Varnier). Le lien entre les créations de l’artiste et la nature, terre, végétal, est évident. Ses arbres sont sculptés dans la terre noire, rouge ou blanche, ils peuvent avoir la taille d’un dé à coudre ou la taille humaine.
Anne-Andrée Carron utilise des outils simples et n’applique aucune glaçure, et aucun émail, sur sa terre modelée qui est ensuite cuite. Ses manières de sculpter sont méticuleuses tout en étant intuitives et franches. Elle présente ses créations comme des « natures vivantes »  exprimant la diversité des sentiments et des apparences. “Mon attirance envers l’arbre a toujours été présente. Je ne dissocie pas l’homme de l’arbre. C’est l’essence même de la vie“, explique-t-elle. Elle réalise aussi des monotypes (gravures à impression unique), en correspondance avec son travail de modelage.

Son blog

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.