Romans historiques

Je ne suis pas fan de ce genre littéraire habituellement,mais là, je suis tombée sous le charme de ces romans qui nous font découvrir le XVIIème siècle aux Pays-Bas ou en France et la vie de personnages célèbres.

“La jeune fille à la perle” de Tracy Chevalier,  roman historique qui nous plonge dans l’atmosphère hollandaise du XVIIème siècle, s’inspire du tableau de Vermeer, “les heures silencieuses” de Gaëlle Josse, par la femme qui apparaît sur le tableau d’Emmanuel de Witte «Intérieur avec une dame au virginal »  à Delft en 1667.  Gaëlle Josse a récidivé avec “L’ombre de nos nuits” avec au centre un tableau de Georges de La Tour “Saint Sébastien soigné par Irène”.

Le dernier en date, “Les mots entre les mains” de Guinevere Glasfurd, l’histoire d’amour méconnue et véridique de René Descartes pour une jeune servante.

Helena Jans van der Strom n’est pas une servante comme les autres. Quand elle arrive à Amsterdam pour travailler chez un libraire anglais, la jeune femme, fascinée par les mots, a appris seule à lire et à écrire. Son indépendance et sa soif de savoir trouveront des échos dans le coeur et l’esprit du philosophe René Descartes. Mais dans ce XVIIe siècle d’ombres et de lumières, leur liaison pourrait les perdre. Descartes est catholique, Helena protestante. Il est philosophe, elle est servante. Quel peut être leur avenir ?
En dévoilant cette relation amoureuse avérée et méconnue, Guinevere Glasfurd dresse le portrait fascinant d’une femme lumineuse, en avance sur son temps, et révèle une autre facette du célèbre philosophe français.

27. septembre 2016 par Sakartonn
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.