Territoires inconnus

Chercher sa route, se perdre, trouver son chemin ou une autre voie… Pour les sept artistes de cette exposition, les cartes géographiques deviennent le support du regard qu’ils portent sur notre société : la place de l’homme (et de la femme), la géopolitique, les déplacements de population, les changements climatiques, la recherche de l’inconnu…

De nouveaux mondes s’ouvrent alors !

Les cartes géographiques représentent notre monde, ses routes, ses montagnes et déserts, ses forêts et océans, et les lignes ainsi tracées sont autant de traits esquissés pour les artistes. Les cartes routières, les vieilles cartes d’État-major, les Atlas, ouvrent les voies d’un monde inventé dans un espace réel, un nouveau monde qui prend des couleurs et du volume…

Ainsi, Ghislaine Escande @ghislaine_escande recréé des mondes imaginaires par assemblage de multiples cartes existantes.

Patrick Crossonneau @patrickcrossonneau et Annie Lunardi @annielunardi revisitent les anciennes cartes en les réinterprétant avec de l’encre, du crayon, de la peinture. De nouveaux paysages se dessinent alors.

Quant à Dalila Belkacemi @alilabelkacemiparis ,c’est la carte actuelle qui l’intéresse, redessiner la carte d’un lieu où elle a vécu, la transformer à l’image de ses pérégrinations.

Pour Fanny Viollet @fannyviolletofficiel , la carte est prétexte au voyage ; elle y brode des messages poétiques.

Gérard Lhériteau @gerardlheriteau découpe, tisse, tresse ; il met en valeur le vide ainsi créé. Dans son approche, la carte vient appuyer un propos humaniste sur le sort des populations déplacées, en migration.

Enfin, Dominique Taléghani découpe et rassemble des petits éléments des cartes pour nous livrer un « cartographisme » minimaliste, une autre lecture du monde.

Cette exposition nous fait voyager dans des territoires tantôt connus tantôt imaginés, on y découvre des mots brodés dans les lignes des routes, des paysages reconstitués sur des cartes anciennes ou encore des œuvres abstraites où la carte n’indique plus de chemin. Laissez-vous guider dans cette exposition, perdez vos repères et explorez ces terres inconnues.

Exposition du 22 octobre au 28 novembre 2021

Galerie A l’Ecu de France – 1, rue Robert Cahen 78 Viroflay

Ouvert tous les jours de 14h à 19h (sauf les 1er et 11 novembre)

Entrée libre

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.