Christian Dior et Granville, aux sources de la légende (50)

L’exposition Christian Dior et Granville propose un nouvel éclairage sur l’œuvre du grand couturier dans le cadre de la célébration de l’anniversaire des soixante-dix ans de la maison de couture. Le 12 février 1947, Christian Dior présentait son premier défilé dans l’hôtel particulier du 30 avenue Montaigne à Paris et rencontrait un succès inédit dans l’histoire de la couture qui consacrait instantanément la maison comme le synonyme absolu de la Haute Couture française. Le Musée Christian Dior de Granville s’inscrit dans cette commémoration en offrant une perspective inédite sur les origines granvillaises  du style Dior. La maison de famille a en effet joué un rôle fondamental dans les sources d’inspiration du couturier. Christian Dior passe sa petite enfance dans la villa 
Les Rhumbs, puis ses vacances de jeunesse après l’installation de la famille à Paris en 1910. Dans son livre de mémoires, il dit en garder « … le souvenir le plus tendre et le plus émerveillé. Que dis-je ? ma vie, mon style, doivent presque tout à sa situation et à son architecture ».

La villa Les Rhumbs, son décor, son jardin, Granville et les êtres chers qui l’aimaient, constituent le socle d’un tempérament normand, artiste, rêveur et entrepreneur qui définit la personnalité du grand couturier. Le style de la maison Dior ne peut se comprendre sans ses origines normandes, sans cette maison et ce jardin perchés sur les falaises dominant l’immensité de la mer et du ciel. Quand Christian Dior fonde sa maison de couture fin 1946, 
il convoque ces souvenirs d’une enfance heureuse et rassemble autour de lui dans son équipe ses amis de Granville. « Ainsi, nous nous trouvâmes tous réunis comme dans notre jeunesse au temps des pique-niques, des parties de pêche et de croquet. Mais cette fois, une autre bataille nous attendait.», raconte le couturier dans ses mémoires. Une bataille artistique qu’il remportera brillamment et qui assurera à la maison Dior une postérité glorieuse. De talentueux directeurs artistiques succéderont au fondateur au fil des décennies. Aujourd’hui, Maria Grazia Chiuri reprend le flambeau de la création en continuant d’inscrire la maison Dior dans la grande histoire de la haute couture.

Cet attachement à ses racines normandes est évoqué dans l’exposition à travers un parcours double, historique et stylistique.  Ravivant le souvenir du paradis de l’enfance du couturier, des objets sont confrontés à des robes de haute couture créées à partir de 1947 et ensuite par les directeurs artistiques successifs qui, restant fidèles à la mémoire du couturier, se réfèrent à ses thèmes de prédilection. 

Le site

 

23. avril 2017 par Sakartonn
Catégories: Expositions-Salons, Mode | Tags: , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Boutons originaux DIY

Boutons = oeufs sur le plat

Matériel : boutons jaunes / feutrine blanche

source

Boutons = yeux

Matériel : boutons bleus / feutre textile noir

source

boutons = Mickey

Matériel : boutons noirs / feutre textile noir

source

 

22. avril 2017 par Sakartonn
Catégories: Couture, DIY, Mode | Tags: , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Faux gazon

Pour donner un air de printemps à votre intérieur, rajoutez une touche de gazon !

 

 

  

 

 

source pinterest

21. avril 2017 par Sakartonn
Catégories: décoration, DIY | Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Exposition à la bibliothèque Forney : Mode & Femmes, 14-18

A l’occasion de sa réouverture, la bibliothèque Forney – bibliothèque d’arts décoratifs, métiers d’art et arts graphiques de la Ville de Paris – propose d’explorer l’histoire de la mode et des femmes dans la société française durant la Première Guerre mondiale.

– entrée libre –

Le vestiaire féminin change radicalement au début du XXe siècle : la silhouette s’allège, abandonnant les cages de crinolines et les tournures du siècle passé, le nombre de changements de tenues quotidiennes se réduit chez la femme de la classe aisée car le costume-tailleur accompagne désormais la femme tout au long de sa journée. Le vêtement acquiert une praticité et une simplicité nouvelles en matière de textiles (lavables, souples) et de formes (poches, jupes amples). Ces changements qui apparaissent un peu avant la guerre sont accélérés par cette dernière. Mais pour autant, sur le plan vestimentaire comme social, la guerre a-t-elle libéré les femmes ? Que dit la mode de la complexité des évolutions sociétales que les femmes connaissent durant le conflit ?

Comment la guerre accélère-t-elle la « modernisation » du vêtement féminin ? De quelle manière l’industrie de la couture et du textile s’adapte-t-elles et innove-elle face aux contraintes de la guerre ? Comment le travail féminin, le deuil, les relations intimes et familiales entre le front et l’arrière, et la question de l’émancipation féminine sont-ils perçus à travers le prisme de la mode ? Telles sont les questions posées par les commissaires à travers l’exposition Mode et femmes, 14/18.

source photos 

 

20. avril 2017 par Sakartonn
Catégories: Expositions-Salons, Mode | Tags: , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Geronimo Balloons

Cette artiste américaine met en place des guirlandes géantes de ballons. Idée de décoration à retenir pour un événement festif.

  

 

le site

 

20. avril 2017 par Sakartonn
Catégories: Artiste, décoration, DIY | Tags: , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Endre Penovac

Endre Penovac est un artiste serbe qui réalise d’incroyables aquarelles en laissant absorber l’encre.

Sa technique est de diluer le pigment avec de l’eau et  laisser diffuser  dans le papier.

 

son site

 

 

19. avril 2017 par Sakartonn
Catégories: Artiste | Tags: , , , , , , , , , | 2 commentaires

Antoine Chintreuil

Au Musée d’art et d’histoire de Meudon, ancienne demeure d’Armande Béjart, une belle exposition temporaire sur Antoine Chintreuil, peintre paysagiste français, disciple de Corot. Une dizaine de ses oeuvres s’expose au Musée d’Orsay. Je savais que le nom de ce peintre me disait quelque chose. Effectivement, j’ai eu, durant toute mon enfance, deux de ses tableaux sous les yeux.

Un musée lui est consacré à Pont-de-Vaux dans l’Ain, le site.

Antoine Chintreuil est né à Pont-de-Vaux dans l’Ain en 1814 et mort à Septeuil dans les Yvelines en 1873. Il est un peintre paysagiste français. Il est issu d’une famille de marchand ruinée par les invasions étrangères de 1814. Il est éduqué par sa mère, avant de recevoir des cours de dessin d’un ami de la famille. Il est maître peintre (…).

Issu d’une famille modeste, il part à Paris découvrir le milieu artistique. Il côtoie Corot et les premiers réalistes, auprès de qui il apprend son métier et se prend de passion pour les paysages. Chintreuil est l’un des premiers à planter son chevalet en pleine nature. Il y peint inlassablement des aubes givrées intimistes et des couchers de soleils flamboyants. Il veut peindre la nature sans ses artifices, dans sa simple beauté. Il est l’un des fondateurs du Salon des Refusés. Son travail autour de la lumière dont il transpose les impressions fugitives fait de lui un des précurseurs de l’impressionnisme.  Il s’est également spécialisé dans les marines.

Il a reçu une médaille à l’exposition universelle de 1867.

 

Le musée possède un très joli jardin parsemé de sculptures modernes, d’une roseraie et de vignes. Bientôt, nous pourrons y déjeuner ou prendre un thé.

le site

18. avril 2017 par Sakartonn
Catégories: Artiste, Expositions-Salons | Tags: , , , , , , , , , , | 11 commentaires

L’exposition « Kimono, au bonheur des dames » au Musée Guimet

Un vrai bonheur !

Les ceintures ou « Obi » qui correspondent à nos corsets occidentaux.

Détails sur les broderies

Versions modernes

Observez les points de noeud sur ce tissu plié façon cocotte en papier.

Ces oiseaux….

17. avril 2017 par Sakartonn
Catégories: Expositions-Salons | Tags: , , , , , , , , , , , , , | 3 commentaires

Petits bonheurs du dimanche

Manger ses premières fraises….

 

Boire un thé en travaillant….

 

Aller au marché….

source pinterest

16. avril 2017 par Sakartonn
Catégories: Petits bonheurs | Tags: , | Laisser un commentaire

Balenciaga au Musée Bourdelle

Un peu déçue par cette exposition.

Quelle idée de mettre des vêtements noirs sur des fonds noirs !! L’éclairage est en plus très faible, il est difficile de profiter des détails brodés. J’ai été obligée de surexposer les photos.  Dans l’atelier, les robes sont protégées dans des sortes d’isoloirs en épais tissu noir, qu’il faut soulever. Lors de l’exposition de Madame Grès, ses robes étaient dans des cubes en verre.

Je ne pense pas que les créations de Madame Grès soient moins fragiles que celles de Monsieur Balenciaga.

le site

15. avril 2017 par Sakartonn
Catégories: Artiste, Expositions-Salons | Tags: , , , , , , , , , , | 1 commentaire

← Articles plus anciens